Livraison GRATUITE avec tout achat de 100$ et plus

Les hormones

Quand j’ai appris que j’étais enceinte, certains événements se sont passés dans ma vie. J’ai passé un bout vraiment « rough »… Le reste allait bien, mais il y avait ÇA, cette sphère de ma vie qui, s'cusez l’expression, chiait solide… Quand j’ai osé en parler, on m’a répondu :

 

 

« Tu es enceinte, ce sont tes hormones, ça va passer…» J’ai pris sur moi et j’ai cessé de me confier aux gens, gardant ça en-dedans.

 

 

Après quelques mois, ma vie était merveilleuse, ma grossesse achevait, j’allais bientôt rencontrer l’amour de ma vie, mais il y avait encore cette ombre au tableau: CETTE sphère de ma vie qui me pesait et me blessait énormément. Un jour, j’en ai eu assez, j’étais au bout du rouleau… J’en ai jasé… Et on m’a répondu :

 

« Tu es sur le bord d’accoucher, tes hormones sont dans le tapis, ça va passer…»

 

Deux mois après mon accouchement, la situation ne s’est pas arrangée…PARTOUT ailleurs, ça allait bien, je respirais le bonheur… tant que je ne pensais pas à ÇA ! Ne voulant pas en rajouter à mes proches, j'ai décidé  d’en discuter avec un groupe de mamans. SURPRISE ! Je me fais répondre :

 

« Tu viens d’accoucher, tes hormones sont encore mélangées, ça peut aller jusqu’à deux ans après l’accouchement, laisse-toi le temps et sois patiente…»

 

LE PIRE! Chaque fois que je me suis fait répondre cela, c’était par des femmes ! Ces mêmes femmes qui s’indignent et crient au scandale lorsqu’elles se font dire : 

 

« Oh boy, tu es marabout…Tu dois être dans ta semaine !»

 

 

 

Ma question est la suivante: « À partir de quand c’est pu  ''MES HORMONES'' » ?

 Si tout  le reste de ma vie va bien, que j’ai le moral sur le reste, que je ne fais pas un drame de rien d’autre, pourquoi ce serait mes ***** d’ hormones ? Est-ce que nos hormones deviennent sélectives après une grossesse et je n’étais pas au courant ?

 

Je suis parfaitement consciente que de porter et donner la vie déstabilise notre système, mais je ne crois pas à la  « sélection des problèmes » par les hormones… Mesdames, vous clamez tellement que c’est l’insulte suprême quand un homme ose mettre votre mauvaise humeur sur le dos de vos SPM, pourquoi osez-vous cataloguer quelqu’un qui vous confie vos tracas sous prétexte qu’un enfant habite ou a habité son corps ? Ouais, les hormones peuvent donner des montagnes russes, quand t’es dans ta semaine aussi d’ailleurs, même si oui, c’est moins fort, je sais, mais le chagrin de la personne demeure réel et c’est probablement la dernière chose qu’elle a envie de se faire dire…

Toi, madame qui s’indigne si un gars ose dire que « tu as du sable dans le vagin» , fais donc pas la même chose… 

 

Nickie

 

 

 


 

 


 

 
 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés