Chattes de gouttières - Prologue

Nickie se blottie dans sa couverture et ramena ses genoux contre sa poitrine. Elle prit une grande inspiration et ferma les yeux pour écouter les oiseaux qui chantaient avec l'arrivée du soleil. Elle pris une gorgée de son chocolat chaud et sentie sa chaleur lui réchauffer le corps entier. La nature, elle en avait bien besoin. Ici, loin des brouhahas incessants de la ville, elle pouvait enfin s'entendre penser. Le cœur lourd, elle jeta un bref coup d'œil par la fenêtre qui donnait au salon et sourit en regardant ses grands-parents se bercer en se tenant par la main. Nickie rêvait d'avoir une vie comme celle-ci...Seulement, pas maintenant...

Son coeur se serra lorsqu'elle posa un regard sur sa bague...Après un an seulement de vie commune, David avait  trouvé le courage de lui demander sa main. Mais à 22 ans, Nickie ne pouvait pas promettre sa vie à quelqu'un, elle n'y était pas prête. Elle avait l'impression qu'il y avait tant de choses qu'elle n'avait pas encore vécu...

Elle regardait tour à tour ses amis se marier, avoir des enfants...Non, cela la dépassait. Elle ne voulait pas ''fiter dans le moule'' là aussi vite...Entre ses études, son travail et son chéri qui l'attendait à son retour à l'appartement, elle se sentait vide, comme une spectatrice de sa propre vie...Il n'y avait qu'ici, dans le confort de ce petit refuge, qu'elle se sentait vraiment vivante... Ici, ou lorsque le beau Billy faisait un détour par son magasin...

D'ailleurs, cela arrivait de plus en plus fréquemment et chaque fois, le corps de Nickie s'embrasait, comme si un feu s'allumait soudainement en elle. Elle désirait chaque fois obtenir son regard plus longuement, comme si elle voulait secrètement qu'il réussisse à percevoir le trouble qu'il provoquait en elle. À sa seule pensée, elle ne pu réprimer un sourire. Chacune des visites du jeune homme provoquait en elle un vertige qui l'effrayait, elle qui avait toujours eu le contrôle d'elle-même. Sans savoir pourquoi, et sans vraiment chercher à le savoir non plus, la jeune femme commençait à apprécier cette nouvelle sensation...

Soudain, elle soupira. Nickie devait trouver un moyen de dire à David qu'elle n'était pas prête à s'engager avec lui, mais avant qu'elle n'eu le temps de réfléchir davantage à la question, la voiture qui s'engouffrait dans l'allée la tira de ses rêveries...

Myriam descendit de la voiture et respira un grand coup. Elle comprenait bien pourquoi son amie trouvait refuge ici, il n'y avait que la nature et le calme. Nickie bondit de sa chaise pour venir l'accueillir. Elles s'enlacèrent un moment, puis éclatèrent de rire.

-Ça va toi?

Le ton de Myriam était posé. Juste en la regardant dans les yeux, Nickie savait qu'elle pouvait être totalement sincère avec elle. Il n'y avait aucune pointe de reproche ou de jugement dans son regard, simplement une sincère envie de savoir comment allait son amie.

Nickie soupira.

-Je supposes que ça va.


Myriam posa un regard compréhensif à Nickie et posa sa main sur son épaule. Elle savait très bien ce que cette dernière ressentait, elle aussi était déjà passé par là.

Elles marchèrent un moment en silence à travers le sentier derrière la maison. Comme il était très tôt, la forêt était encore endormie sous la rosée et seuls les oiseaux et une famille d'écureuils semblaient les accueillir dans ce petit paradis. Les deux femmes s'arrêtèrent un instant pour les regarder courir dans l'herbe.

- David sait que tu es ici?

Nickie regarda son amie un instant avant de rediriger son regard vers le petit écureuil qui était maintenant sur une branche d'un vieux chêne.

-Non. Hier, quand il est arrivé du travail, il s'est enfermé dans la chambre. Il m'a dit bonne nuit un peu avant de se coucher, mais ce sont les seuls mots qu'il aie prononcé de la soirée...J'ai pris quelques affaires et je suis partie.

Nickie soupira. Elle aimerait tellement comprendre ce qu'elle avait pu faire de mal pour que David et elles en arrivent là. Certes, ils n'avaient jamais été le couple modèle, mais, avant, ils étaient au moins un peu plus que des étrangers l'un pour l'autre.


-Et Billy, tu l'as revu?

À cette question, Nickie ne savait plus si elle devait rire ou bien pleurer. Elle se sentait horriblement coupable de ce qu'elle ressentait, mais si légère à la fois...

-C'est ici, dit-elle, pour éviter la question. Myriam savait qu'elle parlait de l'endroit où ils avaient enterrés les cendre de son parrain, deux ans plus tôt. Il avait voulu être enterré sur ce terrain car c'était un endroit où il se sentait en paix. Nickie avait ce point en commun avec lui.

Les deux femmes s'arrêtèrent. Nickie essuya une larme qui lui était monté aux yeux. Elle pria un instant en silence, espérant que la douce brise automnale transporte sa prière jusqu'à son oncle, pour qu'il l'aide à retrouver la paix car elle n'en pouvait plus d'être ainsi tiraillée au plus profond de son âme.

-Oui, je l'ai revu, pas plus tard qu'hier. J'ai rendez-vous avec lui demain, après le travail. Il passe me chercher.

Avant même que Myriam ne puisse répliquer, elle ajouta:

-Je sais, je dois régler mon histoire avec David avant tout. Je le ferai avant de m'engager dans quoi que ce soit...

Et c'est en réprimant un sanglot que Nickie pris la main de Myriam avant que les deux amies reprennent leur balade sous les yeux curieux des petits écureuils qui les avaient suivis.

 

Lis le chapitre suivant ici

***

Pour pimenter ta propre histoire d'amour: https://lesdoucesfoliesdenickie.com/collections/exclusivites


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés