Livraison GRATUITE à partir de 69$

Mes larmes de ce soir

Ce soir, après qu’on ait fait l’amour, tu m’as demandé si ça allait. Je t’ai répondu que oui… et c’était vrai. Tu devais sûrement te poser des questions en voyant mes yeux pleins d’eau après un aussi bon moment, mais sache que c’était des larmes d’émotion… Pas de joie, pas de peine, juste…d’un mélange de sentiments vraiment intenses: d’un réel amour pour toi et d’une compréhension de celui-ci !
Dans quelques jours, j’aurai un contrat dans une ville où j’ai habité il y a très longtemps (j’ai l’impression que c’était dans une autre vie) et, je vais être franche, ça m’a beaucoup secouée. Ça a ramené de vieux souvenirs, des émotions refoulées depuis longtemps, ça m’a « shakée » en-dedans. Je sais que tu n’aimes pas que je sois attachée à mes expériences antérieures, mais ça, c’est une partie de moi trop importante pour la laisser derrière, même si j’ai fait la paix avec celle-ci.
Bref, ce contrat m'a fait replonger dans d'anciens sentiments, ça m’a fait réaliser quelque chose: j’ai franchi un nouveau cap avec toi. Je me suis engagée encore plus que je ne le croyais, encore plus que je ne l’avais jamais fait envers qui que ce soit. Et, à cause de mes vieux patterns, la chienne m’a pogné pendant quelques jours. 
Tu sais, dans ma vie, j’ai toujours pris mes jambes à mon cou dès qu’on me parlait d’engagement (dans mes relations de couple), car s’établir avec quelqu’un,  c’est devoir bâtir quelque chose, ça veut dire faire des sacrifices et des compromis,  alors que c’est tellement plus simple de repartir à 0 ailleurs… Pour moi, faire des compromis, ça voulait dire m’oublier, ne pas me respecter…alors j'évitais de le faire. En fait, j’avais donc peur que quelqu’un réussisse à baisser ma garde, d’être fragile et d’avoir mal. Je naviguais entre les histoires impossibles et les excuses pour m’éclipser des relations. Puis, est arrivé le premier homme qui a eu le privilège de me connaître entièrement, de me voir sous toutes mes coutures, transparente, le premier homme que j’ai laissé me faire du mal et me briser. 
J’ai été fiancée avec ce fameux « ex ».  À l’époque, cela voulait dire pour moi que j'allais être avec lui  « pour le meilleur et pour le pire », c’était un engagement que j’avais pris (un peu trop) au sérieux, endurant les pires souffrances parce que  « j’avais promis ». Quand ça a été terminé pour de bon, je m’étais juré de ne jamais refaire cette promesse à qui que ce soit dans ma vie, car c’est le genre d’engagement que tu ne prends qu’une seule fois. C’est J-P (merci man !) qui m’a brassé la cage, il y a trois ans, en me disant: « Vas-tu refuser d’être heureuse et de laisser une chance à quelqu’un qui le mériterait juste parce que tu as accepté d’honorer un engagement pour quelqu’un qui s’en contre-calissait ? »
Et après des mois de réflexion, j’en suis venu à la conclusion que… non. La personne devrait réellement être spéciale pour que je choisisse de dire « OUI » à nouveau.
Puis, un jour, tu es apparu dans ma vie et, instinctivement, j’ai su. Et quelques années plus tard, le jour du mariage de ma meilleure amie, j’ai décidé de te le proposer, car j’étais certaine que tu étais CELUI avec qui je désirais vivre le reste de mes jours. Si tu savais à quel point je n’aurais jamais crû que MOI je ferais une telle demande… Ça représentait la preuve de confiance ultime, de te démontrer ma vulnérabilité à un tel point…
Et aussi, je t’ai choisi pour être le père de mon enfant. Le plus grand engagement que l’on puisse avoir envers quelqu’un et, honnêtement, je ne croyais jamais être capable de faire assez confiance  à quelqu'un pour le faire. Mais, avec toi, c’était naturel. Je n’ai jamais éprouvé de crainte de faire ce          « moove ». Tout semblait si facile avec toi…
Et là, BAM ! Contrat là-bas qui me ramène dans une foule d’émotions avec lesquelles je n’avais pas connecté depuis longtemps. Cette personne est la seule que je n’ai JAMAIS envie de recroiser et une peur s’est installée en moi de peut-être avoir à affronter une rencontre. Puis, je me suis souvenue… À l’époque, je confondais amour et passion et, lorsque j’avais abaissé ma garde, c’était pour vivre les artifices les plus spectaculaires et intenses que je n'aurai jamais vécues dans ma vie. Sans même le vouloir, l’espace d’un instant, j’avais replongé dans ce tourbillon si intense: les souvenirs ont envahi chaque parcelle de mon être. Pas comme le font de bons souvenirs, mais plutôt comme… lorsque ça nous fesse en pleine face de voir à quel point cette partie de notre vie était  totalement différente de la personne que nous sommes devenu maintenant, heureusement.
Puis, les mauvais souvenirs sont réapparus, les sensations m’ont envahie… La mémoire de la trahison, les déceptions, la douleur de m’être fait avoir, d’avoir fait confiance, d’avoir promis ma vie à quelqu’un d’aussi ignoble qui s’est amusé à me briser… Pour une fois, j’avais osé me mettre à nue et je ne pouvais le regretter davantage. Ces mauvais souvenirs m’ont envahie et là, ça m’a frappée…
Malgré ma naïveté de ma jeunesse folle, j’avais donné une partie importante de moi, qu’il avait été le seul à contempler. Il m’avait brisé en mille morceaux et j’avais dû prendre plusieurs années avant d’être à nouveau totalement moi:        « sans les bobos ». Mais ce flashback  a ravivé en moi des plaies fermées depuis longtemps…
Mon ange, c’est lui qui fut le premier à avoir mon cœur, mais ce mix d’émotions m’a fait comprendre à quel point, c’est TOI le seul et unique qui a réellement eu accès à mon cœur, à mon corps et à mon âme au complet, au-delà de la passion . Tu n’as pas simplement eu accès à mes secrets et à mes peurs, mais aussi à mes ambitions, mes projets, mes blessures…
Notre fille est ce qu’il y a de plus précieux à mes yeux et je te la confie, car j’ai la totale conviction que c’est la même chose pour toi. Je te donne entièrement accès à mon amour mature, véritable, réel et sincère… Je me suis engagée envers toi de toutes les façons possibles, naturellement, sans jamais me poser de questions.  Et j’ai réalisé que, les gardes baissées ainsi, tu pouvais me détruire en quelques secondes. Pas en t’en allant. Bien sûr, j’aurais un immense chagrin, mais tu as une place SAINE dans ma vie, tu ne remplaces rien ni personne, tu ne fais qu’ajouter à mon bonheur, un ajout que j’espère pouvoir garder le reste de mes jours… Je t’aime… Et je m’en suis rendue compte à quel point. Sur le coup, ça m’a fait tellement peur: d'être tellement vulnérable, de me laisser aller à toi, entièrement: la chienne m’a prise. J’ai tellement été mal, une angoisse qui m’a rongée…
Quelques jours plus tard, nous nous sommes couchés dans le même lit et, blottie dans tes bras, je me suis sentie bien: j’ai compris que mon amour pour toi était réfléchi et non une illusion et que je ne voyais pas mon avenir avec un autre que toi. J’ai cessé d’avoir peur. J’avais déjà fait la paix avec mon passé, avec cette relation, cette histoire était terminée depuis longtemps. Mais ce soir-là, mon ange, j’ai fait la paix avec cette peur, pour de bon. J’accepte d’être vulnérable devant toi, j’accepte de prendre le risque…car TOI, tu en vaux la peine. 
 
Collaboratrice secrète
 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés