Livraison GRATUITE avec tout achat de 100$ et plus

Le jour où je me suis aimée pour vrai !

Avez-vous déjà entendu parler de « 1 + 1 = 3 » en amour ? Non, je ne parle pas d’enfants. Je parle du, « moi », du  « lui » et d’un  « nous ». Ce n’est pas parce que l’on est en couple, que l’on fusionne avec l’autre, que l’on a l’impression que si l’autre part, l’on n'existera plus, que cela signifie AUTOMATIQUEMENT que l’on est en amour. Je n’existe plus ? Non ! J’existais avant d’avoir un conjoint. J’existe encore au sein de mon couple et si par malheur ma relation venait à ne pas fonctionner, je serais encore une personne à part entière même après ma rupture.

Pour réussir à faire ce cheminement, il faut beaucoup de volonté et également un certain vécu, car les premiers amours sont intenses… mais  aimer, ça s’apprend ! J’ai découvert, qu’à force de piler sur nos valeurs, souvent pour plaire à l’autre, on devient  malheureux. Oui, on est content de rendre l’autre heureux, mais si on le fait au détriment de nos croyances ou de nos valeurs, on n'est pas à l’écoute de soi et on perd peu à peu notre propre couleur, celle qui nous rend unique. Dans nos premières relations, on désire plaire à l’autre au point de se perdre nous-même…

Mais ce que l’on oublie souvent, c’est que ce qui a rendu l’autre amoureux de nous, c’était la personne que l’on était… et si nous perdons ce que nous sommes, l’autre n’aura plus rien à aimer ! De plus, tôt ou tard, notre vraie personnalité voudra ressurgir et ce refoulement aura des conséquences sur nous et sur notre couple. C’est ironique, n’est-ce pas ? Par amour, on sacrifierait notre bonheur, mais ce que l’on brime cultive notre malheur et finit par nous détruire.


C’est lorsque j’ai pris conscience de ce fait que j’ai essayé de voir si mes valeurs, croyances et besoins allaient dans le même sens que ceux de mon homme. Oui, nous avons des différences, ce qui est tout-à-fait normal puisque nous sommes deux personnes entières et différentes, mais ces différences ne sont pas contradictoires entre elles. Nos valeurs et nos besoins fondamentaux sont les mêmes, même si la façon de les vivre ne sont pas exactement pareille, elles se rejoignent au bout du compte.

Le jour où j’ai découvert que j’étais une personne bien, qui méritait d’être heureuse dans sa vie, j’ai connu le bonheur d’une relation amoureuse saine. Mon homme est là pour agrémenter ma vie, la rendre meilleure, mais n’est pas une nécessité à celle-ci. Je me sens plus à l’aise dans mon couple, car il n’est pas nécessaire à mon bonheur, mais il l’agrémente au plus haut point. J’ai appris à m’aimer en même temps que j’ai appris à aimer mon homme !

Emily

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés